Comment calculer le pourcentage de productivité à l'aide d'une norme

La productivité est un concept central pour mesurer la performance économique. De nombreux types de mesures de productivité peuvent s'appliquer à une vaste gamme d'activités, de la productivité d'un employé ou d'une machine à celle d'une usine, d'une entreprise, d'une industrie, d'un pays ou d'une région multi-pays. Un calcul de productivité peut être exprimé en pourcentage et mesuré par rapport à une norme de référence.

Qu'est-ce que la productivité ?

Lorsqu'elle est utilisée en économie, la productivité est une mesure de la quantité de production par rapport à la quantité d'intrants. Plus la quantité de production pour une unité d'entrée donnée est élevée, plus la productivité globale est élevée. Les entreprises visent généralement à améliorer la productivité au fil du temps pour maintenir leur compétitivité et augmenter la rentabilité de l'entreprise.

Les individus connaissent l'idée de productivité dans leur propre vie. Par exemple, un écrivain peut avoir une journée productive au cours de laquelle il ou elle produit une sortie importante mesurée par le nombre de pages écrites. Inversement, une journée improductive se traduit par une faible production pour une entrée équivalente de temps.

Sur le lieu de travail, la productivité est à peu près la même idée. Un travailleur individuel peut devenir plus productif au fil du temps à mesure que ses compétences professionnelles augmentent, que le travailleur est formé aux techniques pour augmenter ses performances ou que l'accès à de nouvelles technologies multiplie l'efficacité d'un travailleur individuel.

Le concept simple de productivité, sur lequel s'appuie le département américain du Travail, consiste à comparer la quantité de production, comme les biens ou les services, par rapport à la quantité d'intrants nécessaire pour la produire.

Les entreprises ont tendance à formaliser les mesures de la productivité pour évaluer leur performance au fil du temps. Le Bureau of Labor Statistics des États-Unis (BLS) recueille régulièrement des données auprès des entreprises sur les intrants et les extrants afin d'évaluer la productivité du travail dans l'économie industrielle des États-Unis, tandis que d'autres mesures se concentrent sur des mesures plus sophistiquées de la productivité multifactorielle.

La productivité du travail est une mesure économique clé

La productivité du travail est l'un des moyens les plus courants d'exprimer la productivité économique. Un ouvrier non qualifié peut avoir besoin de beaucoup de temps pour accomplir une tâche donnée, tandis qu'un ouvrier expérimenté peut faire le même travail en moitié moins de temps. De même, un travailleur utilisant des outils électriques peut être plus productif en termes de rendement global qu'un travailleur utilisant des outils à main.

Au niveau national, les économistes suivent le nombre total d'heures consacrées par tous les travailleurs du pays et le comparent à l'activité économique totale, telle que mesurée par le produit national brut (PIB). La comparaison donne un aperçu des changements à l'échelle nationale dans la productivité de la main-d'œuvre.

En général, l'augmentation de la productivité est un indicateur positif de la santé économique. Cependant, à lui seul, il ne garantit pas une économie en croissance. Dans certaines conditions de ralentissement économique, par exemple, le chômage peut augmenter dans l'ensemble de l'économie alors même que la productivité moyenne des travailleurs individuels augmente.

Autres types de productivité

La productivité des équipements est également une mesure centrale. Chaque élément de machine remplit une fonction mesurable ou produit une sortie spécifique. La disponibilité des machines (le temps disponible pour le travail plutôt que pour l'entretien et les réparations) influe sur la productivité globale, tout comme l'efficacité de la machine elle-même.

La consommation d'énergie peut également être caractérisée en termes de productivité. Par exemple, la consommation d'essence peut être considérée comme une forme de productivité, et les véhicules à essence avec un taux de miles par gallon plus élevé que leurs prédécesseurs sont plus productifs en termes d'utilisation d'essence.

La productivité des terres est une considération importante, en particulier dans l'agriculture. Le rendement d'une culture sur un acre de terre peut varier énormément, et les agriculteurs cherchent continuellement des moyens d'augmenter la productivité globale.

La productivité financière est un examen du «rapport qualité-prix» qu'une entreprise obtient pour les dollars qu'elle dépense. Chaque dollar dépensé comme intrant se traduit par un certain montant de ventes comme extrant; à mesure que la productivité financière augmente, ce ratio augmente également. Des bénéfices plus élevés sont généralement un exemple d'augmentation de la productivité financière.

Comment mesure-t-on la productivité?

Avec autant de significations de la productivité, il existe également de nombreux types différents de mesures de la productivité. Les intrants peuvent être mesurés en termes d'heures de travail dépensées, de gallons de carburant consommés, d'acres de terres cultivées ou d'heures de machines en service. De même, les extrants peuvent être considérés comme un nombre d'unités (telles que des voitures, des T-shirts ou d'autres articles manufacturés) ou comme un nombre de services (tels que des repas au restaurant ou des appels au service d'assistance traités) fournis. Lors du suivi de la productivité, le BLS propose deux types de mesures clés: la productivité du travail et la productivité multifactorielle.

La productivité du travail est entièrement basée sur le nombre d'heures travaillées par la population active par rapport aux extrants que l'effort produit. Le BLS mesure généralement les sorties en termes de valeur en dollars des ventes de biens et de services, avec des ajustements pour les facteurs du marché qui modifient le prix des biens au fil du temps.

La productivité multifactorielle est plus complexe car elle prend en compte une variété d'intrants par rapport aux extrants. Au-delà des heures de travail, les intrants peuvent aller des tonnes de minerai nécessaires pour fabriquer une tonne d'acier aux mètres de tissu nécessaires pour produire des vêtements. Ces intrants peuvent être exprimés en dollars, avec des ajustements indexés pour tenir compte des variations de prix. Les entreprises achètent également des services, tels que des services juridiques ou comptables, et ceux-ci sont également pris en compte comme intrants.

Pourcentages et normes de productivité

Bien que les mesures de la productivité absolue soient intéressantes, les économistes et les analystes financiers se concentrent souvent plus attentivement sur les changements de productivité au fil du temps. Les changements sont généralement exprimés en pourcentage de différence par rapport à une période de référence. L'augmentation de la productivité est perçue favorablement, tandis qu'une diminution de la productivité peut être une source de préoccupation.

Par exemple, le BLS a signalé que la productivité dans le secteur des entreprises (presque toutes les entreprises à l'exception de l'agriculture et de la fabrication, qui sont calculées et déclarées séparément) a diminué de 0,9 pour cent au premier trimestre de 2020. La baisse de productivité était une comparaison avec une base de référence standard période, dans ce cas, le même trimestre de l'année précédente. D'autres comparaisons indexées peuvent faire référence au trimestre précédent ou à une période de référence de référence, telle que l'an 2000.

Les entreprises tentent continuellement d'améliorer leur productivité globale et une baisse prolongée de la productivité est un événement économique inhabituel. La capacité des entreprises à investir est un facteur important d'augmentation de la productivité. L'argent dépensé pour des programmes de formation, des machines plus efficaces et des systèmes de haute technologie peut avoir une influence positive sur les types de productivité mesurés par BLS ou suivis par des entreprises individuelles. La baisse de la productivité du secteur des entreprises signalée par le BLS en 2020 a peut-être été affectée par la pandémie de coronavirus qui commençait à peine à s'installer à l'époque.